Verre blindé
Le verre blindé, est un assemblage de plusieurs feuilles de verre minéral et/ou organique (Polycarbonate), associées entre elles par des films intercalaires (généralement du PVB). Cet assemblage est donc appellé "feuilleté".
Le terme "Verre blindé" se rapproche de tous les verres résistants au vandalisme, effraction, tirs d'armes à feu, déflagration d'explosion, et événements naturels exceptionnels.
D'aspect neutre et proche d'un verre ordinaire, le verre blindé offre des degrés variés de résistance aux caractéristiques demandées.

Résistance au vandalisme
Le verre est classé P1A à P5A suivant la norme EN 356. Il s'agit d'un essai consistant à vérifier que le verre n'est pas traversé par une boule d'acier de 4,11 kg chutant d'une hauteur de 1,50 m à 9 m de haut, 3 à 9 fois suivant le classement. On a généralement recours à du verre feuilleté de 6 mm à 10 mm d'épaisseur pour répondre à cette caractéristique.
Résistance à l'effraction
Le verre est classé P6B à P8B suivant la norme EN 356. Il s'agit d'un essai consistant à vérifier qu'une ouverture suffisante n'a pas été faite à coups de hache pour pénétrer le vitrage. Suivant le classement, le nombre minimal de coups de hache minimal varie de 30 à plus de 70. On a généralement recours à du verre feuilleté de 10 mm à 27 mm d'épaisseur pour répondre à cette caractéristique. La classe P5A de la résistance au vandalisme est généralement considérée comme acceptable pour une classe de résistance à l'effraction basique.

Résistance aux déflagrations d'explosion

Le verre, comme tout autre matériau, ne résiste pas à la proximité immédiate d'une explosion. En revanche, il existe des verres qui peuvent subir l'onde de choc sans voler en éclats, bien qu'ils soient tout de même détruits. Cela peut éviter bien des dommages corporels graves, dus aux éclats de verre ou autres projections de débris venant de l'extérieur. Le verre résistant aux déflagrations d'explosion est classé ER1 à ER4 suivant la norme EN 13541. Ces classements correspondent à un variation de pression instantanée de 50 à 250 kPa (~0,5 à 2,5 bar), suivant le classement, et sur une période d'au moins 20 ms. De même que pour les verres résistants aux tirs d'arme à feu, on distingue la présence ou non d'éclats du côté protégé du vitrage. Pour ces vitrages, sont utilisés des verres feuilletés incorporant beaucoup plus de films intercalaires PVB que d'ordinaire. Le verre cassera systématiquement sous la déflagration, les films intercalaires vont assurer le maintien de la paroi vitrée.

Résistance aux tirs d'arme à feu

Le verre est classé BR1 à BR7 suivant la norme EN 1063. Ces classements correspondent à différents calibres, allant du 22 LR à du 7.62 NATO à noyau dur en acier tiré avec un fusil de précision. Le verre ne doit pas être traversé après 3 tirs d'arme à feu. Un autre classement de la même norme permet de caractériser la résistance du verre aux tirs de fusils de chasse : SG1 et SG2. En plus de ces classements, ces vitrages doivent répondre à une caractéristique de présence ou non d'éclats du côté protégé du vitrage. Des éclats peuvent être tolérés, par exemple, si personne n'est susceptible d'être directement exposé à ces éclats. Pour ces vitrages, sont utilisés des verres multifeuilletés de 23 mm à 87 mm voire plus. Des assemblages feuilletés verre/polycarbonate sont souvent employés pour cette application.




 
           
           
   
5.860 MB   2.384 MB
Dernière mise à jour: 27.03.2017 - 13:29
Always actual and interesting information on
Kołobrzeska Fabryka Okien - Amberline Sp. z o.o.
ul. Krzysztofa Kolumba 20 | 78-100 Kołobrzeg
Tel.: +48 94 / 35 51 820 | Fax: +48 94 / 35 51 821
Internet: www.amberline.eu | E-mail: info@amberline.eu